Rencontre avec J. Blackwood, co-gérant de l’Allée des Conteurs

Jérôme Blackwood - Pandemonium

Bonjour Jérôme, merci d’accorder à Passion d’écrire une interview. Gageons qu’elle permettra à nos lecteurs de te découvrir et d’en apprendre davantage sur l’Allée des Conteurs.


Pour commencer, peux-tu te décrire en quelques mots pour nos lecteurs qui ne te connaîtraient pas encore ?

Donc moi c’est Jérôme mais on me retrouve sur le web en tant que J. Blackwood. J’ai 31 ans, j’écris depuis une dizaine d’années et je publie exclusivement sur le web afin de parfaire ma plume en attendant de faire plus pourquoi pas. Je me qualifie d’auteur très peu productif (je suis très lent, il faut le dire) mais j’essaye d’améliorer mon rythme ! J’écris essentiellement du fantastique et de la fantasy, genres que j’affectionne tout particulièrement.

Je suis l’auteur d’un roman (Pandemonium) que je publie en ligne ainsi que d’un recueil de nouvelles, issu de l’univers de mon projet.

Trouver son rythme d’écriture est souvent un exercice difficile bien connu des écrivains (surtout lorsqu’on parle de régularité). En la matière, tu te qualifies toi même d’auteur « très peu productif ». Pourquoi ?

Ha ! Mon côté productif… J’ai, en fait, un rythme d’écriture très lent. Certaines idées peuvent germer un bon moment avant de pouvoir être couchées sur le papier et en conséquence, cela fait un un certain temps que je suis sur mon tome 1.

Je participe souvent à une activité comme un « camp d’écriture », basé sur le même principe que le Nanowrimo, qui me permet de bien me booster. Cependant, même si ma régularité s’améliore, je reviens souvent en arrière pour « réécrire » une partie entière du roman afin d’être pleinement satisfait de ce que j’y raconte et de ne pas avoir une sensation de manque ou de trou noir dans les idées.

J’ai aussi une vie professionnelle assez prenante, la nécessité de gérer un site internet et malheureusement le temps n’est pas extensible : parfois, c’est au détriment de l’écriture.

On raconte qu’une partie de ton inspiration serait intimement liée à une certaine série Buffy contre les vampires… Il va falloir que tu nous expliques !

Buffy contre les vampires

Tout à fait ! Buffy contre les vampires est la première série que j’ai suivie assidûment. L’univers en lui-même m’avait vraiment marqué et c’est sans doute de là que mon amour pour le fantastique est né. J’ai aimé son côté décomplexé, sa mythologie qui se creusait de plus en plus, la force de ses personnages.

Si je lui reconnais aujourd’hui beaucoup de défauts, c’est avec cette série que j’ai commencé l’écriture (via les fanfictions) et elle continue de bercer mon imaginaire malgré tout (même si les inspirations sont devenues vraiment nombreuses et variées).

A côté de tes travaux personnels, tu es co-gérant du collectif l’Allée des Conteurs. Peux-tu nous en parler ?

L’Allée des Conteurs est un collectif d’auteurs amateurs, tous passionnés par les genres de l’imaginaire. Chaque auteur intégrant l’équipe peut y publier son roman gratuitement (en format « en ligne », PDF et ePub), sur un mini-site spécialement conçu pour lui, qu’il peut ensuite moduler à sa guise (y insérer une page encyclopédie, ou personnage, par exemple).

C’est aussi une communauté basée sur l’écriture, ouverte à tous les amoureux de la plume. Tout le monde peut intégrer la communauté si l’envie lui dit, pour y discuter écriture, papoter de ses projets scripturaux ou encore participer à de nombreuses animations : des événements et défis sont organisés tout au long de l’année pour faire vivre le collectif et la communauté comme un camp d’écriture (basé sur le principe du Nanowrimo), des appels à texte ou bien des challenges de lecture, d’écriture, etc.

Si l’un de nos lecteurs a envie de rejoindre l’Allée des Conteurs, que doit-il faire ?

Tout le monde peut rejoindre l’Allée des Conteurs : c’est une communauté ouverte et idéale pour ceux qui se sentiraient noyés dans les gros sites de publication. Il suffit de se créer un compte et de s’y présenter.

Si un auteur souhaite rejoindre l’équipe d’auteur et donc intégrer le collectif, il faut déjà être prêt à s’investir dans la communauté (participer aux activités, commenter les auteurs, se montrer disponible) et, s’il se sent prêt à intégrer un groupe d’auteur, nous envoyer une demande d’inscription au collectif selon les prérogatives données sur la page Publier du site.


Hé bien merci à toi Jérôme pour avoir partagé avec nous ta passion de l’écriture. J’invite nos lecteurs créatifs à rejoindre l’Allée des Conteurs pour participer à une belle aventure !

Partager
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *