Rencontre avec C. S. Ringer, autrice dépressive mais inspirée

Les Cavaliers Nocturnes - C. S Ringer

Bonjour C. S. Ringer. Peux-tu te présenter en quelques mots à nos lecteurs ?

Je suis C.S. Ringer, j’écris des romans et des nouvelles dans des genres variés comme la romance, le fantastique, l’érotisme et l’horreur. Je publie sur des sites de publication en ligne comme Wattpad ou Scribay et j’aimerais bien tenter l’édition classique quand j’aurais terminé mon roman Break the chains.

Romance, fantastique, horreur, érotisme… ça fait beaucoup ça ! As-tu un genre de prédilection parmi eux ? (et ne me répond pas érotisme, nos lecteurs ne sont pas encore couchés…)

Ça ne fait pas tant que ça en fait, il y a aussi la fantasy, la science-fiction, le policier, le théâtre, le thriller ou encore l’anticipation que je n’écris pas (même si j’avoue que le genre policier me fait les yeux doux) ! J’ai toujours écrit du fantastique et j’affectionne beaucoup ces histoires contemporaines avec une touche de surnaturel. Mais ces derniers mois, après quelques problèmes personnels et familiaux, j’avais envie de développer un récit plus léger, moins prise de tête aussi. Parce que créer un univers fantastique, c’est aussi définir les règles pour que l’intrigue reste cohérente et ce n’est pas toujours un exercice facile. Je ne sais pas si je peux définir une préférence, les deux styles sont différents et me comblent tout autant !
Et puis ne rougissons pas d’aimer l’érotisme, il peut nous en apprendre beaucoup sur nous-mêmes et on ne devrait pas avoir honte de cela !

Comment as-tu découvert cette passion pour l’écriture ?

J’adore les mondes imaginaires, depuis toute petite mon esprit est fleuri d’univers et de personnages que j’avais envie d’exprimer par un moyen artistique. J’ai commencé à écrire enfant, je serais bien incapable de te dévoiler un âge précis ! Au lycée j’ai abandonné l’écriture pour me consacrer au dessin, surtout dans mes cours de philo qui m’ennuyaient profondément ! J’ai repris il y a quelques années, quand j’avais 19-20 ans environ et une idée, puis deux, puis trois, m’ont donné envie de persévérer dans cette voie. Depuis, l’envie ne m’a plus quitté et j’en suis très heureuse !

Tu nous parles de romans et de nouvelles, deux formats aux contraintes bien différentes. Qu’est-ce qui te permet de choisir entre l’un ou l’autre en fonction du projet ?

Parfois, une idée n’est pas assez fournie pour en faire un roman, c’est un bon exercice pour apprendre à organiser son histoire et la rendre concise, qu’elle aille droit au but. Cela permet d’entretenir sa créativité et même de l’améliorer. J’encourage tous les auteurs à essayer, que ce soit dans le cadre d’un défi, d’un appel à textes ou simplement par envie. Il m’est arrivé de commencer une nouvelle et de m’arrêter parce que je sentais que cette histoire méritait plus de profondeur, qu’une nouvelle ne suffirait pas à exploiter pleinement les enjeux, les rebondissements ou le caractère des personnages.

Parles-nous un peu de Break the chains. De quoi s’agit-il au juste ?

Break the chains est une romance LGBT (Lesbienne, Gay, Bi, Trans) qui s’attarde sur les quotidiens d’Andy et Billy Coleman, un frère et une soeur scolarisés dans le même lycée. Un jour, Billy va surprendre une conversation de son petit ami qui va bouleverser sa vie, alors qu’Andy va ressentir des émotions dont il n’aurait jamais douté l’existence auparavant. J’aime beaucoup cette histoire parce qu’elle me permet d’aborder des thèmes qui me sont chers comme le consentement, l’identité sexuelle, les premiers ébats ou le féminisme.

Pour conclure, si tu avais un seul conseil à donner à nos lecteurs qui souhaitent se lancer dans l’écriture. Quel serait-il ?

Je leur dirais de ne pas se laisser impressionner par la charge de travail d’un roman. J’ai l’impression que beaucoup de personnes ne se rendent pas compte de l’investissement que cela implique, comme si écrire était une tâche facile, alors qu’en réalité ça demande du temps, de la patience et des remises en questions. N’ayez pas peur de la page blanche et de la perte de motivation, vous en serez d’autant plus aguerri lorsque vous arriverez à surmonter ces mauvaises passes.
N’oubliez pas non plus les recherches ! Il est important de se documenter pour rendre son histoire cohérente, même dans un univers contemporain, et en plus vous apprendrez de nouvelles choses tous les jours. C’est une des facettes de l’écriture qui me plaît le plus !
Bon d’accord en réalité ça fait deux conseils, j’ai un peu triché :p


Merci à toi C. S. Ringer pour avoir partagé avec nous ton regard passionné sur l’écriture. Bon courage pour la fin de ton roman !

Break the chains - C. S. Ringer

Partager
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *